Copyright Philippe Malassagne

Philippe Malassagne

Diplômé de Lettres modernes à l’université du Mirail, c’est à Toulouse que Philippe Malassagne entre en contact avec le monde du théâtre en 1975 par une première expérience avec le « Théâtre Réel ». Pendant deux ans, il participe aux travaux de cette troupe engagée dans une recherche à la suite de Grotowski et Eugenio Barba.

En 1981, il entre à l’école Internationale de Mime et de Théâtre Jacques Lecoq à Paris. En 1983, il fonde à Aurillac le « Théâtre de la Lune Rousse » et crée au sein de cette compagnie cinq spectacles entre 1983 et 1987. Il expérimente les différents modes d’expression d’un théâtre populaire, particulièrement le masque, le clown, le bouffon, la pantomime, la commedia dell’arte, le cirque. A partir de 1994, il intègre la « Compagnie des Champs », troupe itinérante sous chapiteau avec laquelle il voyage dans toute la France, en Italie et en Roumanie. Il joue pour le cinéma avec Jean Marbeuf, Coline Serreau , Frédéric Tellier. En 2003, il crée « les veillées du Hameau », une expérience de théâtre à domicile dans le cadre de laquelle il interprète un texte de Nicola Gogol, accompagné par le musicien David Lefèbvre.

Depuis 2005, dans le cadre du Festival « Par monts et par Mots », organisé par la Médiathèque départementale du Cantal, il donne des lectures à haute voix, accompagné par le musicien Richard Héry. De nombreuses structures font appel à lui pour lire en public (médiathèques, théâtre, jardin public). Il intervient également en temps que formateur auprès de lecteurs bénévoles dans le quatre de l’opération « lire et faire lire ». En 2006 – 2008, il crée et interprète « Le diable dans la bouteille », d’après L.R. Stevenson. Spectacle pour acteur et marionnettes. Aujourd’hui, au sein de sa compagnie « Hooly-Gooly », Philippe Malassagne œuvre à de nouveaux projets (lectures et animation autour du polar avec la médiathèque départementale du puy de Dôme,)…

Dans sa dernière création, « Construire un feu», il lit un texte de Jack London, illustré en direct par des dessins projetés sur écran (Dessin : Ulysse Malassagne; Musique Richard Héry)Diplômé de Lettres modernes à l’université du Mirail, c’est à Toulouse que Philippe Malassagne entre en contact avec le monde du théâtre en 1975 par une première expérience avec le « Théâtre Réel » . Pendant deux ans, il participe aux travaux de cette troupe engagée dans une recherche à la suite de Grotowski et Eugenio Barba. En 1981, il entre à l’école Internationale de Mime et de Théâtre Jacques Lecoq à Paris. En 1983, il fonde à Aurillac le « Théâtre de la Lune Rousse » et crée au sein de cette compagnie cinq spectacles entre 1983 et 1987. Il expérimente les différents modes d’expression d’un théâtre populaire, particulièrement le masque, le clown, le bouffon, la pantomime, la commedia dell’arte, le cirque. A partir de 1994, il intègre la « Compagnie des Champs », troupe itinérante sous chapiteau avec laquelle il voyage dans toute la France, en Italie et en Roumanie. Il joue pour le cinéma avec Jean Marbeuf, Coline Serreau , Frédéric Tellier.

En 2003, il crée « les veillées du Hameau », une expérience de théâtre à domicile dans le cadre de laquelle il interprète un texte de Nicola Gogol, accompagné par le musicien David Lefèbvre. Depuis 2005, dans le cadre du Festival « Par monts et par Mots », organisé par la Médiathèque départementale du Cantal, il donne des lectures à haute voix, accompagné par le musicien Richard Héry. De nombreuses structures font appel à lui pour lire en public (médiathèques, théâtre, jardin public). Il intervient également en temps que formateur auprès de lecteurs bénévoles dans le quatre de l’opération « lire et faire lire ». En 2006 – 2008, il crée et interprète « Le diable dans la bouteille », d’après L.R. Stevenson. Spectacle pour acteur et marionnettes.

Aujourd’hui, au sein de sa compagnie « Hooly-Gooly », Philippe Malassagne œuvre à de nouveaux projets (lectures et animation autour du polar avec la médiathèque départementale du puy de Dôme,)… Dans sa dernière création, « Construire un feu», il lit un texte de Jack London, illustré en direct par des dessins projetés sur écran (Dessin : Ulysse Malassagne; Musique Richard Héry)